Economie de la commune

     
 

Agriculture

Avec ses 1903 hectares, la commune garde une forte vocation agricole, essentiellement d'élevage (bovins ou ovins).

Activités diverses

Depuis quelques années de nouvelles entreprises principalement commerciales ou de bâtiment, implantent sièges sociaux ou entrepôts sur la commune.

Le chemin de fer

L'actuelle ligne SNCF (Moulins-Commentry) était un projet de la Compagnie du Grand Central avant sa liquidation le 11 juin 1857. La concession revenait à la Compagnie d' Orléans P.O. (Paris-Orléans). Sa mise en service date du 7 novembre 1859 avec voie unique, sur une plate forme prévue pour deux. Fermée aux voyageurs en 1972 et en 1980 sur quelques tronçons pour les marchandises, elle demeure ouverte sur le secteur Moulins-Souvigny qui traverse la commune avec passage à niveau sur la route d' Origny.

En ce qui concernait la ligne chemin de fer économique, après plusieurs projets du Conseil Général non réalisés, la loi du11 juin 1880 qui fixe les statuts des chemins de fer d'intérêt local, permet de confier par convention de 1881 la construction rapide et l'exploitation de la ligne Moulins-Cosne sur l'Oeil (Cosne d'Allier) par Bourbon l'Archambault à la S.E. (Société générale des chemins de fer Economiques).
Le tronçon Moulins-Bourbon est mis en service le 1er décembre 1886 avec arrêt facultatif à Patry à hauteur du restaurant puis elle suivait la vallée de la Queune
jusqu'à Bessy.
Ouverte aux voyageurs et marchandises, avec trafic renforcé les jours de foires et marchés à Moulins, elle fermera le 30 juin 1950.

Navigation

De nombreuses carrières étaient exploitées sur la commune, la pierre à chaux était en partie transportée par la rivière la Queune depuis le four à chaux de "Mont-lot", dernier four démantelé au début du XXe siècle
Un projet de canalisation de la Queune pour transporter le charbon de Noyant était voué à l'échec avec l'avènement du chemin de fer.

Routes

La route de Saint-Menoux RD 953 ex RN 693 qui traverse la commune dans le sens Est-Ouest avec sa longue ligne droite est implantée depuis la fin du XIXe siècle au prix d'importants travaux en remplacement d'un chemin campagnard aux similitudes de tracé avec la voie gallo--romaine vers Bourbon L'Archambault par la Plaine, Fragny, la Montée Peron, Patry et Bessy.

 

Anciennes carrières a chaux